Vers les pelouses dunaires

Un été, sur la côte d’Opale, j’ai suivi un groupe emmené par un guide nature à la découverte de la flore des dunes de Merlimont. Muni de mon appareil photo avec un objectif 105mm, je voulais saisir des preuves de cette expérience qui consiste à « voir » pour comprendre les espèces indigènes.

Voir, c’est découper, cadrer dans l’espace, convertir des masses en lignes et en points pour en faire des signes qui mènent vers la découverte de la population végétale.

Plusieurs registres de perception sont apparus au cours de cette petite expédition. Tout d’abord les attitudes de ceux qui contorsionnent leur corps pour regarder des plantes sans les extraire de leur environnement. La question de la ressemblance à un modèle déjà connu émergeait rapidement comme méthode menant à la compréhension. L’usage des outils de vision, comme les loupes qui grossissent les textures, les smartphones qui cadrent les spécimens pour les renvoyer aux bibliothèques de reconnaissances de formes… cela nous faisait voyager de l’informe à la forme, des masses indifférenciées aux silhouettes graphiques. Les questions liées à la pratique du dessin étaient là ! S’ajoutait à cela la perception par le touché et par le goût, l’expérience qui consiste à ajouter de l’eau aux mousses sèches pour en révéler leur volume… Le guide, par moment, recourait au langage descriptif du livre pour accéder à la reconnaissance d’une espèce.

J’ai essayé de traduire ces expériences par une sélection d’images photographiques réinterprétées via le dessin, en restituant les masses par des valeurs de gris, cela, en opposition à l’écriture des formes par leurs contours. J’ai cherché par là à souligner le coté intrusif et la distance difficilement franchissable mais tentée, vers la rencontre entre vivants humains et non-humains.

Vers les pelouses dunaires.
Crayon graphite sur papier, 29,5 x 29,5 cm
Vers les pelouses dunaires.
Crayon graphite sur papier, 29,5 x 29,5 cm
Vers les pelouses dunaires.
Crayon graphite sur papier, 29,5 x 29,5 cm
Vers les pelouses dunaires.
Crayon graphite sur papier, 29,5 x 29,5 cm
Vers les pelouses dunaires.
Crayon graphite sur papier, 29,5 x 29,5 cm
Vers les pelouses dunaires.
Crayon graphite sur papier, 29,5 x 29,5 cm

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s